Nos réunions cette semaine

MERCREDI 16 octobre à BERNAY

(salle communale Jules FERRY, 9 boulevard DUBUS (en face de la gare).

-découverte de l’Évangile à 15h

 

JEUDI 17 octobre à DRUCOURT

(centre évangélique, 5 route d’ORBEC, lieu-dit les merceries).

-temps de prières à 20h

 

DIMANCHE 20 octobre à DRUCOURT

(centre évangélique, 5 route d’ORBEC, lieu-dit les merceries).

-culte à 10h / rendez-vous des enfants à 10h

-rendez-vous des jeunes à 12h30

-découverte de l’Évangile à 15h30


 

ced27230@gmail.com

Assemblée de Dieu de DRUCOURT
Centre évangélique / Agir ensemble
Thomas THIOLLENT (pasteur)
5 route d’ORBEC
lieu-dit « les merceries »
27230 DRUCOURT

0232469162

Publicités

Deux paroles fortes !

 

Que peut demander un homme au « Ciel » après ses crimes et avant son dernier souffle ? Voici le témoignage d’un malfaiteur, crucifié le même jour et au même endroit que Jésus-Christ.

Condamné pour de lourdes fautes, cloué publiquement sur une croix, il commence par insulter avec mépris et insolence Jésus (Matthieu 27.44, Marc 15.32). Puis étonnamment, il cesse… pour prendre une autre position, celle de désapprouver les paroles et les gestes injurieux des gens hostiles envers le Christ. Plus surprenant encore, il reproche au second brigand crucifié de blasphémer et de ne pas craindre Dieu, car tous les deux sont réellement coupables alors que Jésus est innocent (Luc 23.39-41). Puis solennellement, cet homme se tourne vers Jésus pour demander une faveur qu’il ne mérite absolument pas ; une place ; une importance dans le cœur et la mémoire du Christ quand ce dernier règnera sur terre (Apocalypse 20.6) après sa mort, sa résurrection et son retour.

« Jésus » dit le malfaiteur « souviens-toi de moi quand tu viendras pour être roi » (Luc 23.42).

À quelques instants de sa mort, ce crucifié entre en lui-même, accepte son châtiment, se détourne des injures et comprend que SANS Jésus, il n’est qu’un homme dépravé, déchu, abimé, serviteur du diable et esclave du péché en direction des peines éternelles ! Alors qu’AVEC Jésus, il peut espérer un autre sort, une autre éternité… C’est donc avec un cœur touché, une foi et une requête de dernières minutes que ce condamné à mort confie sa destinée éternelle à Jésus-Christ le Fils de Dieu.

Bien que blessé, envahi par la douleur et méprisé, Jésus écoute les dispositions intérieures et la demande inespérée de l’homme. Loin de récompenser la vie sombre, dissolue, violente et meurtrière de ce brigand, Christ honore le fait qu’il reconnaisse ses fautes et qu’il déclare sa foi.

« Je te le dis en vérité » dit Jésus « aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23.43).

Avant de mourir, Christ offre « instantanément » (aujourd’hui !), sa « compagnie » (tu seras avec moi !) et le « Ciel » (dans le paradis !) à cette personne en marquant son message d’une formule « d’insistance » (en vérité !).

Si vous êtes convaincu d’avoir péché ; demandez pardon à Dieu et détournez-vous du mal ; croyez en Jésus qui vous offre le pardon et le salut ; croyez au Saint-Esprit qui vous donne une nouvelle vie. Si l’heure est venue pour vous de « fermer les yeux », dites au Seigneur humblement et respectueusement « Jésus, souviens-toi de moi ». Et vous… souvenez-vous de sa réponse sur la croix.

Thomas THIOLLENT